Evita


Du 11 juillet 2016 au 6 septembre 2016 au Château du Karrveld


Le spectacle commence dans un cinéma à Buenos Aires, le 26 juillet 1952. Le film est interrompu par le propriétaire de la salle qui annonce que Eva Perón, le chef spirituel de la nation est décédée. 

Le peuple argentin est écrasé par une sincère et profonde douleur. Che – un observateur qui va nous offrir ses commentaires pendant tout le spectacle – regarde impressionné cette foule en deuil mais n’est pas dupe de la mort de l’étoile filante Evita Perón. Pour lui, son enterrement n’est qu’un grand cirque, dernière étape d'une grande tromperie qui n'a que trop longtemps duré!

Nous remontons dans le temps pour retrouver Eva en 1934, âgée d’à peine 15 ans. Ses premiers sentiments amoureux naissent pour un chanteur de tango, Agustín Magaldi qu'elle supplie de l'emmener à Buenos Aires. Il essaye de la mettre en garde face aux dangers de cette ville fantasmagorique, mais rien ne peut déjà plus arrêter la jeune fille. Elle quittera vite Magaldi, qui est un homme marié, et commence son ascension s’offrant à quiconque l’aidera à devenir actrice. Che nous décrit le nouveau visage politique de l'Argentine suite au coup d'état de l'extrême droite argentine en 1943, où nous voyons le Colonel Perón gravir les échelons politiques.

Lors d'un concert de charité, l’actrice Eva Duarte rencontre le Colonel Perón. Ils réalisent tous deux qu'ils peuvent s’aider mutuellement à satisfaire leurs ambitions respectives. Aussitôt, elle sort du lit la maîtresse de Perón pour prendre sa place.

Dès que sa relation avec Perón devient de notoriété publique, Eva est accueillie avec le plus haut dédain par la haute bourgeoisie et les officiers de l'armée qui ne peuvent accepter qu'une fille du peuple soit si proche des hautes sphères du pouvoir. En 1946, Perón commence sa campagne électorale pour devenir président. Eva lui assure qu’il sera élu. Ensemble, ils se battent pour «Une Nouvelle Argentine», menaçant d'abattre quiconque se trouve sur leur chemin.