L'âge des comptoirs


Après avoir cherché à retrouver les sensations, les sentiments de l’enfance dans Carnet d’enfance, il me fallut partir à la recherche des violences, des émotions de l’adolescence, tendues vers une seule sensation, l’amour.

L’amour physique en but ultime et la découverte de la perte dans les corps, de la noyade dans les sentiments de cette période tendue vers un seul but, l’avenir comme un graal, rêve inaccessible et forcément meilleur.

Que peut être une adolescence qui ne rêve pas son avenir ?

L’âge des comptoirs ?

Je me méfie de la prétention. La prétention dans l’écriture. Alors je recommence et cherche la simplicité. Non pas la simplicité comme un manque mais comme une abstraction, une quintessence.

Jacques Courtès

 

L'auteur

Jacques Courtès a écrit plusieurs scénarii et un premier Solo théâtral : "Un cri

silencieux",joué à L'Olympia. Il écrit des spectacles de commande pour les châteaux du Conseil Général du Loiret, pour la ville d'Orléans, pour des conventions d'entreprises, pour le musée des Beaux-arts d'Orléans.

En 2007, il écrit Carnet d'enfance. Ce texte a été sélectionné par le comité de lecture du Théâtre de La Tête Noire à Saran, direction Partice Douchet, scène conventionnée pour les écritures contemporaines et fait l'objet de lectures dans le cadre de l'opération Text'Avril, semaine pour les écritures contemporaines. En 2009, il est créer au Théâtre de l'Epée de bois, Direction Antonio Diaz-Florian, accompagné par la musicienne Christine Kotschi, dans

une mise en scène de Stanislas Grassian.

Puis en 2009, il écrit L'âge des comptoirs, troisième solo Théâtral et suite de Carnet d'enfance. Le collectif Hic et Nunc présente la création de ce texte dans le cadre du 4ème Festival un automne à tisser, au Théâtre de l'Epée de Bois en octobre 2010.

Après avoir enseigné le théâtre à Marseille, Jacques Courtès anime des ateliers pour le Théâtre de la Tête Noire (Saran). Agréé par l'éducation nationale, il est examinateur au BAC théâtre et enseignant dans les options théâtre au lycée Pothier. Depuis plusieurs années, il anime, également, des ateliers de formation pour les aides éducateurs au sein de l'ERTS.

Il enregistre des voix de commentaires pour les documentaires de Laurent Charbonier, Alain Moriso, Philippe Dupuis... Mais également pour des films institutionnels et des "Voices Over" pour National Géographique. Avec Pierre Arditi, il est la voix du spectacle de fauconnerie de Brigitte Cohu.

Depuis 2007, il est auteur et comédien associé au Collectif Hic et Nunc, implanté en Seine et Marne, et Co-organisateur du Festival un automne à tisser.